Valeurs

Le cycle menstruel et la fertilité des femmes

Le cycle menstruel et la fertilité des femmes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le cycle sexuel menstruel ou féminin est le processus par lequel les gamètes femelles (ovules) se développent. Pendant cette période, une série de changements ont également lieu qui préparent l'utérus de la femme, afin de permettre une éventuelle grossesse.

Le début du cycle est défini comme le premier jour des règles et la fin du cycle est le jour avant le début des règles suivantes. La durée moyenne du cycle est de 28 jours, bien qu'il puisse être plus ou moins long. Les cycles allant de 21 à 35 jours sont considérés comme normaux.

Le cycle menstruel se caractérise par deux phases très différentes:

- La première partie du cycle: elle va du premier jour de la menstruation au jour 14. L'événement le plus évident est l'apparition d'une desquamation de la couche superficielle de l'utérus ou de l'endomètre, comme des taches (règle), s'il n'y a pas eu de fécondation et donc de grossesse.

- La deuxième partie du cycle: Il passe de 15 à 28. A ce stade, les changements qui s'opèrent supposent l'apparition d'un certain état de faiblesse.

Les cycles menstruels sont-ils toujours les mêmes? Pendant les deux ou trois premières années de vos règles, il est normal que les cycles soient quelque peu irréguliers. Après cette période, les cycles ont tendance à devenir plus réguliers et, en général, après le premier accouchement, les cycles ont tendance à se stabiliser jusqu'à ce qu'ils atteignent 40-45 ans. A partir de cet âge, les cycles redeviendront irréguliers avant l'apparition de la période ménopausique (ou absence de menstruation). Comme nous l'avons dit, la chose normale est que les cycles durent 28 jours, mais quelques jours environ sont considérés comme normaux.

Cependant, chaque femme est différente, et même une même femme peut avoir des variations dans ses cycles: des situations parfois stressantes, la malnutrition, certaines maladies, l'obésité ou des émotions très fortes peuvent altérer hormonalement la femme et affecter le cycle menstruel.

La quantité de saignement varie considérablement d'une femme à l'autre. En règle générale, 70% des pertes surviennent pendant les deux premiers jours de la règle, et au cours des derniers jours, on observe une diminution du montant des pertes.

Cette première phase du cycle est orchestrée par les œstrogènes, et on sait que durant cette phase l'ovule vient de mûrir et est expulsé de l'ovaire. Cette expulsion est l'ovulation. L'œuf commence à voyager à travers la trompe de Fallope menant à l'utérus. Vers ces jours, si un spermatozoïde féconde un ovule et qu'il se fixe à la paroi de l'utérus, une grossesse commence.

La première semaine, les défenses et l'énergie en souffrent, tandis que la période nous libère de la rétention hydrique inconfortable des jours précédents. Les derniers jours de vos règles sont idéaux pour commencer un régime. La deuxième semaine est caractérisée par une formidable poussée d'énergie. Les œstrogènes améliorent la qualité de notre peau et de nos cheveux. L'hyperactivité se traduit par le fait que nous nous fatiguons moins et sommes plus performants. L'ovulation est proche et la libido monte en flèche. Pendant ces jours, il est plus facile d'être excité et d'atteindre l'orgasme.

Au cours de cette deuxième phase (du 15 au 28e jour), les changements qui se produisent supposons l'apparition d'un certain état de faiblesse. La progestérone commence à jouer un rôle de premier plan, dont l'élévation commence 2-3 jours après l'ovulation.

La troisième semaine du cycle menstruel, la progestérone nous rend nerveux, assèche la peau et nous encourage à manger plus: nous pouvons en profiter pour pratiquer notre sport favori et libérer les tensions et les endorphines. Et c'est que, jusqu'à ce que nous ayons la période, la progestérone prend le dessus sur notre corps.

La quatrième semaine et la dernière semaine du cycle, syndrome prémenstruel peut causer de la détresse et un déclin physique. L'accumulation de liquides peut nous faire prendre quelques kilos et provoquer des désagréments digestifs comme une sensation de lourdeur, de ballonnements, de nausées ou de constipation.

Heureusement, l'arrivée de la période conduit à la disparition de ces désagréments, ils sont donc un soulagement. La période est le point de départ du prochain cycle ... sauf si vous tombez enceinte!

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Le cycle menstruel et la fertilité des femmes, dans la catégorie des problèmes de fertilité sur place.


Vidéo: Le cycle menstruel - 2 minutes pour comprendre (Janvier 2023).